Le Guide de la retraite des Animaux de laboratoire primé par l’Académie Vétérinaire de France le 8 novembre 2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE  DU 12/11/2018

Marie-Françoise Lheureux – Jean-Pierre Jégou

L’ACADÉMIE VÉTÉRINAIRE DE FRANCE VIENT DE DÉCERNER LE PRIX ABEL BRION AU GROUPEMENT DE RÉFLEXION ET D’ACTION POUR L’ANIMAL (GRAAL) POUR LE « GUIDE DE LA RETRAITE DES ANIMAUX DE LABORATOIRE », 1erOUVRAGE PARU EN FRANCE SUR CE THÈME.

Contact presse : Marie-Françoise Lheureux, 07 67 57 60 24

Contact Pôle Retraite Animale : Amélie Romain, 06 63 80 04 59

Le prix ABEL BRION a été remis au Groupement de Réflexion et d’Action pour l’Animal (GRAAL) par le professeur Jean-Pierre JÉGOU, Secrétaire général de l’Académie Vétérinaire de France, au cours de la séance solennelle du 8 novembre 2018.

Cette distinction consacre quinze années d’activité du GRAAL en faveur de la retraite des animaux de Recherche et tout particulièrement le Guide de la Retraite des Animaux de laboratoire (44 pages illustrées, disponible sur demande au GRAAL), conçu par l’association en 2017 et diffusé en 2018 aux principaux acteurs de la Recherche.

Destiné aux utilisateurs d’animaux de laboratoire, qui y trouveront toutes les informations utiles à la mise en œuvre d’une retraite rapide et encadrée, le Guide a été imprimé à 2.000 exemplaires avec le soutien du Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV). Le Groupe Interprofessionnel de Réflexion et de Communication sur la Recherche (GIRCOR) a complété l’information à destination des chercheurs en rédigeant un Aide-Mémoire consacré au sujet.

L’objectif du GRAAL est ainsi d’éviter l’euthanasie systématique des animaux de laboratoire faute de solution alternative organisée au plan national, alors même qu’aucun texte ne prévoit le recours à l’euthanasie en l’absence de nécessité médicale.

Le GRAAL dédie ce Prix à tous les animaux de laboratoire.

 

En savoir plus sur le Guide :

Préfacé par le Ministère de l’Agriculture, le SIMV, le GIRCOR, l’AFSTAL, ETHOSPH’R Animal Wellbeing et AKONGO Wildlife Connection, le Guide de la Retraite des Animaux de Laboratoireest destiné à tous les utilisateurs d’animaux à des fins scientifiques. Il contient les informations utiles à la mise en œuvre d’une retraite rapide et juridiquement encadrée. Depuis 2005 et la mise en œuvre par le GRAAL du concept de retraite (ou “rehoming”) des animaux de laboratoire, plus de 80 unités de recherche ont répondu favorablement à l’action de l’association et volontairement donné vie à ce concept éthique (4èmeR). Grâce aux efforts conjugués du GRAAL, des chercheurs, des DDPP, du GIRCOR, des ministères de tutelle, des lieux d’accueils et des adoptants, ce sont plus de 3.000 animaux qui sont aujourd’hui officiellement retraités des laboratoires. Ayant servi la médecine vétérinaire, la médecine humaine ou encore la recherche fondamentale, le point commun des futurs retraités est de présenter une intégrité́ physique et comportementale attestée par les vétérinaires des établissements qui délivrent un certificat vétérinaire de bonne santé (CVBS), véritable sésame pour leur sortie de laboratoire. Offrir une deuxième vie à ces animaux qui ont déjà̀ tant donné à l’Homme est de notre responsabilité́ commune. From Lab to Home:The Guide for the retirement of laboratory Animals was conceived in 2017 by the Group of Reflection and Action for Animal (GRAAL). Communication and work tool, this guide is intended for all research stakeholders using animals for scientific purposes, who will find all the information they need to offer them a new life.

En savoir plus sur l’association GRAAL :

Le Groupement de Réflexion et d’Action pour l’Animal a été́ fondé en 1997 et a mené́ depuis cette date de nombreuses actions de protection animale en concertation avec les autorités nationales(ministères, DDPP, instituts professionnels lies à l’animal, tribunaux, autorités de police etc.) en France et à l’étranger. Le GRAAL a pour objet la protection animale en général, et en particulier la retraite des animaux de laboratoire qui s’entend comme la réintégration dans la vie civile des animaux utilisés à des fins scientifiques, en fin de protocole, et dont l’état de santé permet le transfert hors des structures de recherche. Cette démarche est encadrée et encouragée par les dispositions de la directive européenne 2010/63/UE relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques, du décret 2013-118 du 1er février 2013 et des dispositions du code rural et de la pêche maritime. La retraite concerne les animaux qui ont fait l’objet d’une certification par un vétérinaire de l’absence de danger pour la santé publique, la santé animale et l’environnement. L’objectif du GRAAL est ainsi d’éviter l’euthanasie systématique des animaux de laboratoire faute de solution alternative organisée au plan national, alors même qu’aucun texte ne prévoit le recours à l’euthanasie en l’absence de nécessité médicale.Ces animaux doivent pouvoir accéder à une seconde vie conforme à leurs besoins physiologiques et psychologiques. Une fois confiés au GRAAL, ces animaux seront placés dans des structures d’accueil appropriées tels des sanctuaires ou espaces zoologiques pour la retraite des animaux sauvages ou des refuges, maisons de retraite et adoptants particuliers pour la retraite des animaux domestiques. Convaincu de la nécessité́ de l’action, de sa haute valeur éthique et symbolique, de sa faisabilité́ opérationnelle et connaissant l’extraordinaire faculté́ de résilience des animaux, le GRAAL organise la retraite des animaux de laboratoire en France depuis 2005. Pour ce faire, le GRAAL est en contact permanent avec l’ensemble des parties prenantes : ministères, Directions Départementales de Protection des Populations (DDPP), institutions et syndicats professionnels, Structures Bien Être Animal (SBEA), vétérinaires, unités de recherche, laboratoires pharmaceutiques, écoles vétérinaires, lycées agricoles, éleveurs d’animaux de laboratoire, lieux d’accueil (refuges de type SPA, parcs animaliers), éthologues, comportementalistes, juristes et journalistes.

Outre les très nombreuses vies épargnées, la démarche de retraite animale mise en œuvre par le GRAAL a permis aux chercheurs de porter un autre regard sur les animaux d’expérience qui sont devenus sujets de réflexion et d’attention.l

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *